Définir le travail, cela revient dabord à distinguer au sein de seul les hommes en inde lagir humain des normativités propres à identifier des rationalités communes, fondées sur un tissage dattitudes corporelles et physiques intéressées par un résultat à obtenir.
Eric lecerf (philosophie) 23-Université Paris-8 Vincennes-Saint-Denis, au moment où le travail, tend tout à la mature à la recherche pour le sexe fois à occuper une part de plus en plus réduite dans la production de richesses, et néanmoins à être remobilisé comme instrument de moralisation des classes pauvres, il convient.
Séminaire 4 (sans traduction simultanée) : Méthodologie, bibliographie du cours : arendt, Hannah : Condition de l'homme moderne; bergson, Henri : La pensée et le mouvant; bloch, Ernst : Le principe espérance (t.2) ; durkheim, Emile : De la division du travail social ; engels, Friedrich.Dans ce cours, nous nous efforcerons ainsi de comprendre les articulations du réel que les uns et les autres cherchent à désigner lorsquils mobilisent le travail en lui conférant une «valeur» qui se distingue, dans son expression politique, de la seule «production de richesses».Quest-ce que cette valeur nous dit du travail que la seule mobilisation du couple nécessité-liberté ne saurait nous livrer?Mardi, 15h00-18h00, amphi 02, Bâtiment Principal.Programme : Mercredi, 18h00 - 21h00, amphi 01, Bâtiment Principal.Cours 1 (avec traduction simultanée Le travail en philosophie, jeudi, 15h00-18h00, amphi 01, Bâtiment Principal.Cours 2 (avec traduction simultanée) : Définir le travail : une rationalité en question.Cours 4 (avec traduction simultanée) : Homo faber ; un concept ambivalent.De Georges Sorel et Charles Péguy à Gilles Deleuze, en passant par André Bazin ou Siegfried Kracauer pour les études cinématographiques, ses travaux de recherche portent sur une lignée non académique du bergsonisme, poursuivant sa méthode d'appréhension du réel qui tend à nouer expérience concrète.Eric Lecerf a aussi publié des articles sur les théoriciens français de l'émancipation, tels Pierre-Joseph Proudhon ou Simone Weil qui ont contribué à constituer une philosophie du travail comme phénomène global.Lundi, 15h00-18h00, amphi 01, Bâtiment Principal.Il a publié deux essais : La famine des temps modernes en 1992 et Le sujet du chômage en 2002 et dirigé la publication de plusieurs autres essais sur Bergson.Mais définir le travail, cela revient aussi à lui assigner des limites, cest-à-dire à inscrire au sein de notre existence des modalités daction qui ne relèvent pas du travail.Bio-bibliographie de l'enseignant : Eric Lecerf enseigne la philosophie à l'Université Paris 8, après avoir été Directeur de Programme au Collège International de Philosophie entre 1992 et 1998.Il a soutenu une thèse en 1999 dont le titre était La raison au risque du chômage.Par ailleurs, ses travaux de recherche sur le cinéma sont principalement orientés sur les écarts dont toute représentation filmique du travail témoigne concernant une dynamique propre à la perception de la matière.
Cest donc dans linterrogation de ce double mouvement que la valeur «travail» nous semble devoir être interrogée si nous voulons conserver une maîtrise du sens quil convient de donner à cette forme singulière de lagir que nous nommons travail.
Parce que le concept de travail procède dune historicité dont il est lui-même un élément constitutif, nous en retisserons quelques moments clefs, toute définition du travail impliquant de facto une idée que la société se fait delle-même.
Ses recherches portent essentiellement sur la philosophie du travail et sur les fondements métaphysiques des politiques d'émancipation.

les femmes de goias, brésil />


Mercredi, 18h00-21h00, amphi 01, Bâtiment Principal.Séminaire 2 (sans traduction simultanée) : Étude d'un texte du corpus français /.Péguy.Du travail-peine au travail-aliéné, en passant par toutes les formes de servitude auxquelles la réification sest historiquement identifiée, il serait impossible de nen rien comprendre si cet axiome de la valeur nen venait tout à la fois éclairer le sillage et obscurcir leffectivité.Vendredi, 15h00-18h00, amphi 01, Bâtiment Principal.Cours 3 (avec traduction simultanée) : la valeur travail, entre aliénation et émancipation.Séminaire 1 (sans traduction simultanée) : Étude d'un texte du corpus français /.J Proudhon.Suffit-elle à constituer par elle-même lun de ces plans, au sein duquel le travail se déploie ; un plan qui soit distinct de ceux de léconomie, du social ou de lontologie?À travers lénonciation de cette valeur-travail, il est dabord question de la permanence ou à défaut de la restauration dun ordre vis-à-vis duquel la morale elle-même apparaît comme une simple dérivation, une sorte dexcroissance destinée à en cristalliser la «matière spirituelle».Spécialiste de la philosophie d'Henri Bergson, il s'est particulièrement intéressé aux philosophes qui se sont servis de cette œuvre pour penser les rapports sociaux ou les phénomènes de création.Séminaire 3 (sans traduction simultanée) : Étude d'un texte du corpus français /.Weil.Arendt, Hannah: Condition de l homme moderne; bergson, Henri: La pensée et le mouvant; bloch, Ernst: Le principe espérance (t.2 durkheim, Emile: De la division du travail.
Tous les huit jours, un homme entre deux âges, grisonnant et distingué, venait la voir.
Lenfant disait simplement «bon ami.

" - Non, mais je vous le joue.
" A dix heures, Felton vint placer une sentinelle ; Milady reconnut son pas.


[L_RANDNUM-10-999]